Systèmes planétaire

Differentiëlen

Le principe de base est repris dans la figure ci-dessus. Le système est composé d’un pignon central, le pignon solaire ; différentes roues autour du pignon solaire, les planétaires, une couronne et le châssis des planétaires. L’arbre menant et l’arbre mené sont coaxiaux. Il est préférable d’employer 2 ou 3 roues planétaires à fin d’obtenir un équilibre de charge dans le système planétaire. Les systèmes planétaires nécessitent une production très précise.
Les rapports de réduction dans ces systèmes planétaires sont très élevés, tandis que le volume est très réduit.

Les relations entre les différents engrenages d’un système planétaire

Toutes les conditions ci-dessous doivent être réalisées à fin de définir les relations concernant le nombre de dents dans un système planétaire et aussi bien pour la roue solaire A (za) que pour les planétaires B (zb), la couronne C (zc) ainsi que concernant le nombre de planétaires N.

1ère condition

Differentieelzc = za + 2•zb

Cette condition définit la valeur des entraxes de ces engrenages. D’autres valeurs sont permises par les corrections de dents, à condition que les valeurs de l’entraxe entre la roue solaire A et les planétaires B (ax1) et l’entraxe des planétaires B et la couronne C (ax2) soient les mêmes.

ax1 = ax2

2ème Voorwaarde:

differentieel-2(za + zc)/N = nombre entier

Cette condition dévie d’une manière égale le nombre de roues planétaires sur la circonférence de la roue solaire. La formule ci-dessous est valable dans les cas où un nombre impair de roues planétaires est exigé :

(za + zc)•θ/180 = nombre entier

Avec : θ = moitié de l’angle entre deux châssis consécutifs

3ème condition

differentieel-3zb + 2 < (za + zb)•sin(180/N)

Cette condition garantie que deux roues planétaires les plus proches fonctionnent sans qu’il y ai de contact entre eux. Cette condition est valable pour une répartition équiangle. La formule ci-dessous est valable pour toutes les autres répartitions :

dab < 2•ax•sin θ

Avec:
dab = diamètre extérieur de la roue planétaire
ax = entraxe entre la roue solaire et les roues planétaires

Les trois conditions accomplies n’excluent aucune interférence possible entre les roues planétaires et la couronne.

Les différents régimes d’un système planétaire

Les différents régimes et sens de rotation dans un système planétaire sont bien reliés l’un à l’autre et ils dépendent des serrages de l’une ou l’autre partie du système.

Le système planétaire

Planetair type

La couronne reste fixée dans ce système. La roue solaire A fonctionne comme entrée, le châssis D est la sortie.

Le tableau ci-dessous vous donne le détail de tous les régimes possibles dans ce système planétaire.

Description Roue solaire A
za
Planétaire B
zb
Couronne C
zc
Châssis D
1 Roue solaire A tourne 1x
Châssis D reste fixe
+1 – Image333 Image334 0
2 L’unité tourne + Image334
+ Image334 + Image334
+ Image334 + Image334
3 Totale 1 & 2 1+ Image334 Image334Image333 0 (fixe) + Image334

Rapport = (za/zc)/(1+za/zc) = 1/(zc/za+1)

Le sens de rotation de l’entrée et celui de la sortie sont égaux.

Type solaire

Zonnewiel type

La roue solaire reste fixe dans ce type planétaire. La couronne C fonctionne comme entrée et le châssis D fonctionne comme sortie.

Le tableau ci-dessous vous donne le détail de tous les régimes possibles dans ce système planétaire.

Description Roue solaire A
za
Planétaire B
zb
Couronne C
zc
Châssis D
1 Roue solaire A tourne 1x
Châssis D reste fixe
+1 Image333 Image334 0
2 L’unité tourne +Image334 -1 -1 -1 -1
3 Totale 1 & 2 0 (vast) Image333-1 Image334-1 -1

Rapport = -1/(-za/zc-1) = 1/(za/zc+1)

Le sens de rotation de l’entrée et celui de la sortie sont égaux.

Type châssis

differentielen-pen-typeLe châssis D reste fixé dans ce type planétaire. Les roues planétaires B tournent seulement autour de leur châssis D fixé. Ce système perd sa fonction de système planétaire et travaille seulement comme un engrenage normal. La roue solaire A fonctionne comme entrée et la couronne C comme sortie.

Rapport = -za/zc

Les roues planétaires ne changent rien au rapport. Le sens de rotation de l’entrée et celui de la sortie sont opposés.